P r o f i l s

Djilali Sari

On dit généralement que le lieu de naissance, les origines et les événements de l´époque influencent quelque part l´écrivain. Qu´en pensez-vous et avez-vous été vous-même influencé par cela dans vos écrits?

Indéniablement, il est très difficile de s´affranchir totalement des contingences temporelles et spatiales, même quand l´auteur fait preuve d´introversion. En effet, d´une façon ou d´une autre, il est difficile d´y échapper totalement tant les liens avec le temps ou l´espace, voire les deux à la fois, sont si affectifs et intimes. C´est ainsi que même dans le cas de la fiction, l´observateur averti est à même de relever certains indices ou traces à même de percer la temporalité ou l´espace. A fortiori quand il est question de roman historique. En tout état de cause, qu´elles soient spatiales ou temporelles, ou les deux à la fois, les contingences présentent toujours un grand intérêt : les Mémoires et les autobiographies. Cela va de soi.

Qu´est-ce qui vous a poussé à écrire et dans quel courant littéraire ou courant de pensée écrivez-vous?

En dehors des oeuvres d´essence purement littéraire, les objectifs sont déterminés avant tout par les activités et préoccupations du chercheur, et par voie de conséquence, essentiellement de ses cursus et parcours, le tout étant étroitement lié au pays et à l´époque de l´auteur. Plus particulièrement les événements les plus déterminants. Aussi nos différentes publications concernent-elles essentiellement les principaux problèmes de l´Algérie depuis la fin des années 1960, mais aussi avec une rétrospective de longues décennies de la période révolue (la dépossession des fellahs, 1975, 1977) et les conséquences tant sur les plans environnemental (L´homme et l´érosion dans l´Ouarsenis, 1978, les problèmes de l´environnement dans les pays sous-développés, le déboisement dans l´Ouarsenis, 1975), qu´urbain (les villes précoloniales, 1970, 1978, Les mutations socio-économiques et spatiales en Algérie, 1993...). Désormais, au terme de longues réflexions embrassant les différents centres d´intérêt du cadre spatial, nos préoccupations portent sur l´ancrage de toute société à même de s´assurer pleinement à l´ère d´une mondialisation incontournable : la culture. D´ores et déjà, la prochaine publication porte sur l´émergence de l´intelligentsia algérienne, 1850 -1950.

En quelques mots, présentez-nous votre production parue aux éditions ANEP.

Le Mzab, une création ex- nihilo en harmonie avec les principes égalitaires de ses créateurs (2003) Féeries et mutations des oasis du Bas- Sahara algérien, Les Ziban, l´Oued Righ et le Souf ( 2004). Deux ouvrages soulignant à dessein l´originalité géo-historique de la zone saharienne. D´une zone jouissant d´une notoriété bien établie aussi bien à l´intérieur qu´à l´extérieur des frontières nationales, compte tenu d´un riche passé marqué tant par l´ingéniosité hydraulique de ses acteurs que par les relations transsahariennes ayant contribué largement tour à tour à l´éclat de l´urbanisation médiévale au Maghreb et au décollage économique de l´ Europe occidentale durant les XIIIe et XIVe siècles.

Dans vos différentes lectures, quel est l´ouvrage qui vous a le plus marqué?

Il est très difficile de se limiter à un seul ouvrage. Incontestablement, il y en a beaucoup. En fait, il est malaisé d´établir une hiérarchisation car toute oeuvre bien soignée constitue souvent un évènement en soi. Dans de telles conditions, elle est liée à un contexte donné. Or comme ce dernier n´est nullement immuable, tout lecteur assidu recherche activement les oeuvres captivantes. Immortelles !

Quel est le thème que vous aimeriez développer si vous avez l´intention de publier un autre livre?

Inévitablement, la réponse découle de ce qui précède. Qu´il s´agisse d´oeuvres littéraires ou de travaux relevant d´autres disciplines. Pour les oeuvres littéraires, c´est par excellence le passage direct de l´imagination à l´écriture proprement dite. Une activité somme toute continue dans le temps, à l´instar de Honoré de Balzac (1799-1850) dans La comédie humaine, une série de romans formant une fresque de la société française de la Révolution à la fin de la monarchie de Juillet. C´est bien ce qui ressort de la finalité de nos principales publications précitées à titre d´illustration avant tout. En somme, il faudrait s´attendre plutôt à des enseignements, voire à des rétrospectives. Eventuellement à titre posthume…